Colloque « Philosophies du travail. Le travail selon la philosophie moderne », 5 et 6 novembre 2015, Université de Strasbourg

Philosophies du travail - Phicentrav

Philosophies du travail 2 - Phicentrav

 

Colloque « Philosophies du travail. Le travail selon la philosophie moderne »

organisé par Franck Fischbach dans le cadre des activités du Crephac 

et de la Faculté de philosophie de l’Université de Strasbourg,

5-6 novembre 2015, Palais Universitaire/Grand Patio – Université de Strasbourg

S’agissant du travail, ce colloque prend les choses par l’aval, c’est-à-dire en partant des philosophes de l’époque moderne et contemporaines : il sera complété ultérieurement d’un autre colloque dont les travaux remonter vers les périodes antique et médiévale.

Le titre du colloque – Philosophies du travail – est à entendre comme une question: dans quelle mesure certains parmi les plus importants penseurs des xixe et xxe siècles peuvent-ils être lus et interprétés comme ayant été des philosophes du travail ? De quelles manières la lecture que l’on fait de leurs œuvres et les interprétations qu’on en donne sont-elles modifiées, transformées dès lors qu’on fait l’hypothèse que le travail a été non pas un objet accessoire mais un enjeu central de leurs pensées ? Mais aussi pourquoi, pour quelles raisons et dans quels buts (théoriques et pratiques) ces penseurs ont-ils considéré le travail non pas seulement comme un enjeu majeur de leur époque, mais aussi comme un thème, un objet, un champ et un domaine sur lesquels la philosophie avait des choses à dire et qu’elle pouvait s’approprier en tant que philosophie? La période historique considérée ayant aussi été celle de la naissance des sciences sociales ou des sciences du social, comment se fait-il que la philosophie ait persévéré à thématiser le travail, alors que ces sciences nouvelles (la sociologie certes, mais aussi l’économie) semblaient plus à même qu’elle de le théoriser et paraissaient devoir prendre le relai de la philosophie sur ce terrain ? Au prix de quelles transformations d’elle-même la philosophie a-t-elle persévéré à penser le travail: dans quelle mesure en particulier le fait, pour une philosophie, de considérer le travail comme un enjeu central fait-il d’elle une «philosophie sociale» ? Cela suffit-il, ou bien faut-il que s’ajoute la double dimension d’une critique du travail tel qu’il est et de la visée d’une libération du travail ? Mais comment entendre cette libération ? Telles sont les principales questions à l’examen desquelles se consacreront les intervenants de ce colloque.

PROGRAMME

 

Jeudi 5 novembre

Palais Universitaire – Salle Pasteur

Après-midi

Président de séance :

Jacob Rogozinski (Professeur de philosophie, Crephac, Université de Strasbourg)

14h : Accueil et ouverture

Jacob Rogozinski (Professeur de philosophie, directeur du Crephac, Université de Strasbourg)

14h15 : Marx et le travail

Jean Quétier (Doctorant en philosophie, Crephac, Université de Strasbourg)

15h15 : Heidegger, du travail à la technique

Franck Fischbach (Professeur de philosophie, Crephac, Université de Strasbourg)

16h15 : Pause

16h30 : Le travail dans le pragmatisme de Dewey

Emmanuel Renault (Professeur de philosophie, Sophiapol, Université de Paris Ouest Nanterre)

fbbb

Vendredi 6 novembre

Nouveau Patio – Salle 001

Matinée

Président de séance :

Gérard Bensussan (Professeur de philosophie, Crephac, Université de Strasbourg)

08h30 : Le travail chez Simone Weil

Michaël Labbé (Ater en philosophie, Crephac, Université de Strasbourg)

09h30 : Hannah Arendt et le travail

Katia Genel (Maîtrie de conférence en philosophie, CHSPM, Université Paris 1)

10h30 : Pause

10h45 : Le travail dans la théorie critique, de Horkheimer et Adorno à Honneth

Julia Christ (Institut für Sozialforschung, Goethe Universität, Frankfurt am Main)

11h45 : Travail, praxis, autonomie chez Castoriadis

Arnaud Tomès (Professeur de philosophie en classes préparatoires, Lycée Kléber, Strasbourg, Crephac, Université de Strasbourg)

 

Après-midi

Président de séance :

Franck Fischbach (Professeur de philosophie, Crephac, Université de Strasbourg)

14h30 : Le travail, de Sartre à Gorz

Hadi Rizk (Professeur de philosophie en classes préparatoires, Lycée Henri IV, Paris)

15h30 : Hegel, le travail et le marché

Hans-Christoph Schmidt am Busch (Professeur, Technische Universität, Braunschweig)

16h30 : Pause

16h45 : Nietzsche, penseur du travail ?

Frédéric Porcher (Doctorant en philosophie, Crephac, Unievrsité de Strasbourg)

17h45 : Clôture du colloque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *