Colloque international « L’alternative du commun », Centre culturel international de Cerisy, 8-15 septembre 2017

 

Logo CCIC
CCIC
CENTRE CULTUREL INTERNATIONAL DE CERISY
L’ALTERNATIVE DU COMMUN

 

DU VENDREDI 8 SEPTEMBRE (19 H) AU VENDREDI 15 SEPTEMBRE (14 H) 2017

 

DIRECTION : Christian LAVAL, Pierre SAUVÊTRE, Ferhat TAYLAN

COMITÉ SCIENTIFIQUE : Thomas BERNS, Florence CAEYMAEX, Pierre DARDOT, Laurent JEANPIERRE

 

ARGUMENT :

Ces dernières années, on observe dans les pratiques comme dans les réflexions théoriques une véritable « explosion » du thème du « commun », devenu une référence centrale pour de multiples foyers de luttes et d’expérimentations politiques et économiques (mouvement altermondialistes et écologistes, défense des services publics, résistances paysannes, coopératives, expérimentations numériques collectives). Cette profusion a été accompagnée par un ensemble de travaux d’économie, de sociologie politique et de philosophie. Avec une vitesse rare pour une notion nouvelle, le commun s’est mondialement imposé en tant que grand concept politique de ce début de XXIe siècle. Il admet pourtant des acceptions fort différentes, parfois contradictoires. Si l’installation du concept est désormais bien avancée, l’on traverse une période de problématisation stratégique, au sens d’un ensemble de questionnements, de difficultés et de conceptions diverses quant à la manière de mettre en œuvre, face à l’impasse que représente la domination oligarchique néolibérale, l’alternative politique du commun.

C’est par conséquent à poser les problèmes, faire ressortir l’aspérité des débats, affronter les objections et saillir les divergences en vue d’asseoir un ensemble de positions stratégiques sur la mise en place de l’alternative du commun que sera consacré ce colloque. Au-delà des intervenants (chercheurs issus de disciplines variées et acteurs engagés), il s’adresse à tous ceux qui sont intéressés par les questions posées et souhaitent participer au débat.

 

PROGRAMME : 

Vendredi 8 septembre
Après-midi:
ACCUEIL DES PARTICIPANTS

Soirée:
Présentation du Centre, du colloque et des participants

Samedi 9 septembre
Matin:
« Commun »: de quoi parle-t-on?
Judith REVEL: Le commun: de la gestion à la production — et retour
Pierre SAUVÊTRE: De quelles politiques le commun est-il le nom?
Pierre DARDOT: Le commun comme principe stratégique

Après-midi:
Ateliers en parallèle
1) Social, politique et commun
Franck FISCHBACH: Rendre le commun immanent au social
Marie-Hélène BACQUÉ: Penser le commun à partir des quartiers populaires?
Hervé OULC’HEN: Dialectique du commun chez Sartre
Alexandros KIOUPKIOLIS: The Common and Post-Hegemony

2) Esthétique et commun
Emine SARIKARTAL: Performances du commun
Léa BISMUTH: « L’expérience du Commun dans la pratique de l’exposition », à partir de L’Éternité par les Astres d’Auguste Blanqui
Valérian GUILLIER: Ce que le commun fait aux industries des biens symboliques

Lecture du poème « Face aux zouaves » par Alexis PELLETIER  (« Compagnie Diagonales » de Rouen)

Soirée:
Théâtre – Leslie KAPLAN: Le travail du dialogue. Contre une civilisation du cliché, conférence accompagnée par Frédérique LOLIÉE et Élise VIGIER (Théâtre des Lucioles – Comédie de Caen) [vidéo de la seconde partie mise en ligne sur la chaîne YouTube de Cerisy]

Dimanche 10 septembre
Matin:
L’histoire du commun
Haud GUEGUEN: La délibération et le commun chez Aristote
Philippe CHANIAL: De Proudhon à Fournière, en passant brièvement par Mauss
Luca BASSO: Marx et le commun

Après-midi:
Performance chorégraphique: « Compagnie Diagonales » de Rouen

Ateliers en parallèle
1) Commun, État providence et revenu de base
Davide GALLO LASSERE: La socialisation du revenu comme perspective politique
Francine MESTRUM: Le commun, la reproduction et le revenu de base
Jean-François BISSONNETTE: La dette du commun

2) Mouvements coopératifs, propriété et communs
Benoît BORRITS: Des coopératives au commun
Jean-Louis BANCEL: Le corpus de l’Économie Sociale et Solidaire: des cellules souches pour les Communs?
Pierre CRÉTOIS: Des droits partiels sur les choses plutôt que le droit de propriété

Soirée:
Le mouvement des communs en Grèce, animée par Alexis CUKIER et Alexandros KIOUPKIOLIS

Lundi 11 septembre
Matin:
Néolibéralisme et luttes pour le commun
Luca PALTRINIERI: Entreprise commune ou dépassement de l’entreprise? Platform cooperativism et néolibéralisme
Patrick CINGOLANI: Néolibéralisme et prédation du commun
Isabelle BRUNO & Grégory SALLE: Sous le sable, le commun? Le droit à la plage contre les enclosures balnéaires

Après-midi:
Ateliers en parallèle
1) Commun, démocratie, ESS (Économie sociale et solidaire)
Hervé DEFALVARD: Les communs et l’ESS: un rendez-vous à ne pas manquer
Geneviève FONTAINE: Les conditions favorables à l’émergence de communs

2) Démocratie, travail, syndicalisme
Alexis CUKIER: Démocratie des communs et travail démocratique
Francis VERGNE: Démocratie et syndicalisme aujourd’hui

Soirée:
Pratiques des communs numériques, animée par Lionel MAUREL (Culture libre et communs), avec Julien LECAILLE

Mardi 12 septembre
Matin:
Table ronde: Les communs et l’écologie
Fabien LOCHER: Penser/agir au-delà d’Ostrom: quels nouveaux horizons pour les communs environnementaux?
Claude LE GOUILL: Ressources communes et ressources communautaires dans les activités minières. Un cadre pour l’analyse des systèmes socio-écologiques [communication établie avec Frank POUPEAU]
Mauve LÉTANG: De quoi commun est-il le nom dans l’Himalaya?
Ferhat TAYLAN: « Milieux communs ». La stratégie d’inséparabilité des collectifs humains et des milieux naturels – le cas de la rivière Whanganui [enregistrement audio en ligne sur la Forge Numérique de la MRSH de l’Université de Caen Normandie et sur le site France Culture]

Après-midi:
DÉTENTE

Mercredi 13 septembre
Matin:
Droit et commun
Michele SPANÒ: Droit privé comme infrastructure du commun
Daniela FESTA: Les communs urbains: repenser le droit à la ville à travers le commoning
Pierre DARDOT: Les limites du juridique

Après-midi:
Ateliers en parallèle
1) Éducation et commun
Christian LAVAL: De l’école commune à l’éducation en commun
Francis VERGNE: Le commun des expériences autogestionnaires en matière éducative
Anne-Marie FIXOT: Éducation et citoyennté. L’expérience de l’Association Démosthène (Caen)
Delphine BOUDET: La petite enfance en commun et l’expérience de la communauté éducative solidaire
Corinne NAVARRO: La pensée de Mary Parker Follett

2) Ville, habitat et commun
Claire CARRIOU: Communs et espaces du privé. Réflexions sur « l’habitat participatif »
Anne D’ORAZIO: L’habitat participatif et ses voies alternatives, quelle production de commun?
Joanna KOSZEWSKA: Le logement comme bien commun: exemples (flexibles) architecturaux

Soirée:
Atelier « Brésil », animé par Heitor DE MACEDO, avec André DAL’BO DA COSTA, Nilton Ken OTA,Ana Paula PACHECO et Selma Cristina SILVA DE JESUS

Jeudi 14 septembre
Matin:
Politique du commun: comment le principe du commun peut transformer la politique?
Pierre SAUVÊTRE: Quelles stratégies du commun?
Christian LAVAL: L’État, les services publics et le commun
Lorenzo COCCOLI: Qu’est-ce qu’un internationalisme du commun?

Après-midi:
Ateliers en parallèle
1) Sociologie des mouvements sociaux et communs
Chantal DELMAS: Consensus et dissensus sur la question du Commun dans les mouvements sociaux et politiques
Frédéric SULTAN & Léa EYNAUD: La catégorie de commun(s). Enquête sur les réflexions et les débats à l’œuvre sur la liste de diffusion « echanges@bienscommuns.org »
Arnaud MÈGE: La décroissance: de la pratique militante auto-organisée vers la production d’usages communs partagés

2) Mouvements sociaux et communs
Michele SPANÒ: Les mouvement sociaux des beni comuni
Veronica PECILE: Les communs urbains en Sicile
Pauline JULIEN: La Parole démocratique de « Nuit Debout ». Une expérience de subjectivation politique?

Soirée:
Pratiques politiques du commun en Espagne, introduit par David HAMOU, avec Joan SUBIRATS(Université autonome de Barcelone) et Alain AMBROSI (Glanage et grappillage en territoires de communs)

Vendredi 15 septembre
Matin:
La Nouvelle Internationale du commun, table ronde avec Joan SUBIRATS (Barcelone, un commun et le réseau international), David HAMOU (Le congrès des villes sans peur), Delphine THIVET (La vie paysanne du commun Via Campesina), Michèle LECLERC-OLIVE (Commun en Afrique et limite de la coopération décentralisée) et Nilton Ken OTA (Commun de la recherche au Brésil et réseau de recherche international)

Conclusions, par Christian LAVAL, Pierre SAUVÊTRE et Ferhat TAYLAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *